3 (mauvaises) raisons de ne pas passer à la slow fashion

Cet article a été initialement publié dans Féminin BIO

On entend souvent dire qu’il est difficile de s’habiller autrement qu’avec des vêtements produits par des ouvrières au Bangladesh. Voilà les 3 raisons les plus souvent invoquées et notre réponse à chacune d’entre elles.

1. C’est trop cher

La fast fashion nous a mal habitué.e.s, en proposant des vêtements très bon marchés. Or, quand quelque-chose n’est pas cher, le prix est payé par quelqu’un d’autre : par les ouvrières, par l’environnement ou même par votre santé.  Même en sachant cela, on comprend que ce soit compliqué psychologiquement de payer 80 euros un pull quand on a l’habitude d’en avoir 3 pour le même prix. Mais ne vous faites pas d’illusion : les vêtements à bas prix sont des vêtements jetables que vous devrez racheter après quelques utilisations. Alors est-ce que cela vous revient vraiment moins cher? Et puis nombreuses sont les marques qui proposent aujourd’hui des vêtements bien faits au juste prix.

2. C’est moche

Cet argument fait référence à une époque (révolue) où le paysage de la mode éthique était composé de sarouels bariolés et de sac à dos en pneu recyclé. Aujourd’hui, la slow fashion est aussi diverse que nos goûts : qui oserait dire ne pas trouver de chose à son goût chez Patagonia, Hopaal, Veja, les Récupérables, Le Slip Français, Reformation ou Everlane ?

3. Je ne sais pas où acheter

Votre premier réflexe devrait être d’aller chez Loom 😉 mais vous pouvez aussi acheter sur des plateformes multi-marques comme Dressing Responsable ou Dream-act. On vous conseille aussi d’essayer la location avec Dresswing et si vous voulez absolument acheter en boutique, rabattez-vous sur les Ekyog, St James et autre piliers de la slow fashion. A Paris, vous pouvez vous rendre (presque) à l’aveugle dans les boutiques de la rue de Marseille. Et sinon, nombre de blogs regorgent de recommandations : tapez “jean + éthique” sur votre moteur de recherche et vous trouverez votre bonheur sans mal.

Qui on est pour dire ça ?

Vous êtes sur La Mode à l’Envers, un blog tenu par l’équipe de la marque de vêtements Loom. L’industrie textile file un mauvais coton et c’est la planète qui paye les pots cassés. Alors tout ce qu’on comprend sur le secteur, on essaye de vous l’expliquer ici. Parce que fabriquer des vêtements durables, c’est bien, mais dévoiler, partager ou inspirer, c’est encore plus puissant.

Si vous aimez ce qu’on écrit et que vous en voulez encore, abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici. Promis : on écrit peu et on ne spamme jamais.

Image

3 commentaires

  1. Super article, merci.

    Et merci pour la découverte de Dresswing.

    Je suis tombée sur un shop en ligne que je conseille, WeDressFair. Il y a pleins de jolies marques

    1. En fait on voulait faire une blague mais c’est pas très compréhensible c’est ça? On va donc modifier pour  » 3 (mauvaises) raisons de ne pas passer à la slow fashion »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*