Comment blanchir un vêtement ?

Quand on demande l’avis de nos clients après un an de port, un des premiers problèmes qui remonte, c’est que les vêtements blancs (surtout les t-shirts et les chemises) jaunissent ou grisent avec le temps. Les raisons de cet effet peuvent être multiples : couleurs qui dégorgent dans la machine, transpiration, taches de sauce tomate …

Avis clients tshirt loom

Le jaunissement, ce n’est pas une histoire de qualité de vêtement – c’est une histoire d’entretien. Pour éviter que vos vêtements ne jaunissent, il y a une chose qui marche : laver le blanc séparément. Je sais, c’est embêtant, parce que du coup vous attendez des semaines que votre panière à linge soit remplie pour pouvoir faire une lessive de blanc. Néanmoins c’est ce qui fonctionne le mieux. Normal : les vêtements qui ternissent c’est parce qu’ils absorbent la teinture des autres vêtements de la machine. Alors si vous ne les lavez qu’avec des vêtements blancs qui ne déteignent pas…

Bon mais j’imagine que c’est trop tard et que vous souhaitez que votre vêtement redevienne blanc comme presque-neige. Bonne nouvelle, il y a une astuce qui fonctionne pour le coton et les tissus synthétiques (mais pas pour la laine ni la soie) et qui :

  • Ne demande pas trop d’effort,
  • Est économique,
  • Ne nécessite pas de produit nocif.

Et cette astuce s’appelle :

percarbonate de soude

Le percarbonate de soude, c’est une poudre blanche, inodore composée de carbonate de sodium (ou cristaux de soude) et de peroxyde d’hydrogène :

  • Les cristaux de soude nettoient,
  • Le peroxyde d’hydrogène blanchit.

Je vous conseille celui de la marque La droguerie écologique, parce que je le trouve dans n’importe quel magasin bio, parce qu’il est vendu dans un simple emballage en kraft, parce qu’il est fait en Europe, mais surtout parce qu’il n’est pas cher : 5€ le kilo.

Attention : contrairement au bicarbonate de soude, le percarbonate de soude n’est pas alimentaire. Il faut aussi éviter d’en mettre en contact avec votre peau, car ça peut vous brûler.

Le principe est plutôt simple

  1. Mettez les vêtements à blanchir dans une bassine en plastique,
  2. Remplissez la bassine d’eau bien chaude jusqu’à ce que vos vêtements soient totalement immergés. Vraiment j’insiste sur le « bien chaude » : l’eau la plus chaude du robinet (le pouvoir blanchissant du percarbonate est actif surtout à partir de 60°C et l’eau la plus chaude de votre ballon est en général à 65°C)
  3. Ajoutez-y l’équivalent d’un verre de percarbonate de soude. Attention : en ajoutant le percarbonate de soude votre mélange va doubler de volume. Pensez-donc bien à ne pas remplir votre bassine à plus de la moitié et à laisser votre bassine dans votre évier ou dans votre douche, comme ça – si jamais elle déborde – elle ne débordera pas sur votre sol.
  4. Remuez avec une cuillère en bois (qui ne vous sert plus en cuisine) ou un bâton (enfin, un truc en bois que vous ne mettrez plus dans votre bouche après cet exercice),
  5. Vaquez à vos occupations,
  6. Au bout d’une heure, verser une bouilloire d’eau chaude dans votre bassine et remuez de nouveau avec la cuillère en bois ou le bâton (à cette étape le volume n’augmentera pas, contrairement à l’étape 3),
  7. Oubliez votre bassine une nuit et le lendemain le blanc sera ravivé et les tâches auront disparu !
  8. Un tour en machine avec vos autres vêtements blancs et c’est gagné !

Mais est-ce que ça marche vraiment ?

Clément (de l’équipe Loom) avait chez lui deux t-shirts Loom d’une ancienne génération qu’il ne mettait plus parce qu’il les trouvait trop grisés.

A gauche : un des t-shirts “grisés” de Clément. À droite : un t-shirt neuf, jamais porté (donc bien blanc).
A gauche : un des t-shirts “grisés” de Clément. À droite : un t-shirt neuf, jamais porté (donc bien blanc).
Bassine + vêtements + percarbonate + eau bouillante = émail diamant pour vos vêtements.
Bassine + vêtements + percarbonate + eau bouillante = émail diamant pour vos vêtements.
Tadam ! À gauche : le t-shirt de Clément grisé. À droite : le t-shirt neuf. Au milieu : l'autre t-shirt grisé de Clément après une nuit dans une bassine de percarbonate de soude.
Tadam ! À gauche : le t-shirt de Clément grisé. À droite : le t-shirt neuf. Au milieu : l’autre t-shirt grisé de Clément après une nuit dans une bassine de percarbonate de soude.

Qui suis-je pour vous parler d’entretien de vos vêtements ?

Je m’appelle Claire et je suis en charge de suivre la production chez Loom. En gros, j’essaye d’éviter les ruptures de stock sur notre site (bon c’est pas encore parfait, mais j’y travaille) et je m’assure tout au long des étapes de fabrication que les vêtements sont conformes à nos exigences de qualité.

En plus de ça, je suis passionnée par tout ce qui permet d’allonger la durée de vie de nos vêtements : entretien, réparation et autres astuces de grand-mère. J’aime donner des “petits suppléments d’âme” aux vêtements, les retravailler, les réparer, leur redonner une chance quand plus personne ne veut d’eux. Sur ces pages, j’essaierai de vous transmettre ce que je sais et qui pourrait vous être utile.

Dernière chose : toutes les astuces que vous trouverez sur ce site, je les ai vraiment testées et je me suis assurée personnellement qu’elles marchent (en d’autres termes, ce n’est pas un copié-collé de recherches sur internet). Si vous en avez des nouvelles à me suggérer, j’adorerais recevoir vos mails à hello@loom.fr.

>> Voir nos autres conseils d’entretien <<

4 commentaires

  1. Bonjour
    Merci pour ces conseils. Je viens de me lancer dans l’opération . J’ai voulu blanchir plusieurs vêtements simultanément et ai donc rempli ma bassine. Mais une ou deux minutes après avoir ajouté le percarbonate de soude et remué le contenu de la bassine, le mélange s’est mis à mousser et à augmenter de volume. Il a très largement débordé de ma bassine et inondé ma cuisine, alors que je pensais prendre toutes les précautions pour ne pas éclabousser et souiller l’environnement de ce mélange dont j’ignore la toxicité. Je pense donc qu’il faudrait indiquer que le mélange augmente de volume et donc qu’il est nécessaire d’anticiper cette augmentation de volume lorsqu’on remplit son récipient. Par ailleurs, pensez-vous qu’éponger les lieux inondés (dont la table de la cuisine), et les lessiver au savon suffit à supprimer le risque d’intoxication si on ingère des aliments simplement posés par la suite sur la table ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Anne

    1. Bonjour Anne,
      Merci pour votre remarque tout à fait pertinente. J’ai bien mis à jour l’article en précisant que le mélange va doubler de volume, donc qu’il vaut mieux laisser sa bassine dans son évier ou dans sa douche, comme ça – si jamais elle déborde – elle ne débordera pas sur le sol.
      Le percarbonate de soude n’est pas toxique quand il est mélangé à de l’eau, c’est pourquoi une fois épongé votre plan de travail ne contaminera pas vos aliments.
      Bonne journée !
      Claire

  2. Bonjour,

    Laisser des T-shirts dans une eau si chaude ne risque pas de les faire rétrécir ? Mes T-shirts auraient bien besoin d’un rafraichissement, mais j’ai un peu peur d’en faire des vêtements de poupées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*